Affichage de 1–24 sur 27 résultats

Repas bébé : comment accompagner la diversification alimentaire ?

À partir d’un certain âge, votre bébé ne se contente plus de l’allaitement maternel ou du biberon. Face à de nouveaux besoins nutritionnels, il faut introduire de nouveaux aliments aux repas de bébé. Dans notre boutique, vous trouverez les accessoires utiles pour lui proposer ces nouvelles saveurs et l’inciter à goûter à vos préparations.

Les premiers repas de bébé au début de la diversification : que faut-il lui proposer ?

L’OMS recommande l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois, mais il est possible de commencer la diversification alimentaire à partir de 4 mois révolus. Les recommandations du pédiatre sont essentielles, toutefois il existe quelques indications générales pour commencer à diversifier l’alimentation du nourrisson.

Ainsi, il est conseillé de commencer par des purées de légumes tendres (purées de carottes, de courgettes sans peau, potiron, etc.) qui seront bien tolérés par le système digestif des tout-petits. Les légumes cuits et écrasés peuvent être ajoutés au repas de midi avec le lait. Il faut commencer par proposer de petites quantités, avec un nouvel aliment à chaque fois. A cet âge, les mamans peuvent introduire progressivement les fruits en collation, sous forme de compote fait-maison sans sucre ajouté ou de petits pots.

À chaque repas, pensez à nourrir votre bébé à l’aide de couverts adaptés. Un bavoir, ou même un tablier vous aideront à limiter les taches laissées par les fruits et légumes sur les vêtements. Vous trouverez sur notre boutique différents modèles de bavoirs, de sets de tables, de cuillères et de vaisselle pour bébé.

De 8 à 12 mois : l’âge des aliments solides et des bonnes habitudes alimentaires

Une fois passés les premiers mois de la diversification, vous pouvez commencer à proposer autre chose que des purées. Vous pouvez nourrir bébé à l’aide de légumes verts légèrement plus riches en fibre, les laitages et les céréales infantiles, car ils seront bien digérés. Attention, il faut les choisir sans gluten et sans lait de vache en cas de réactions allergiques.

Lorsque votre enfant sait se tenir bien droit sur sa chaise haute, et qu’il est capable de régurgiter, vous pouvez commencer à lui donner des petits morceaux de fruits sans risque de l’étouffer. Les viandes et poissons (ex : cabillaud), à raison de 20 g par jour, assurent les apports nécessaires en protéines animales et acides gras essentiels.

C’est le moment de chercher des idées de recettes de cuisine pour bébé, afin d’introduire progressivement des petits plats savoureux et sains dans les repas de bébé. À ce stade, vous devez activement habituer votre enfant à une alimentation saine pour éviter l’obésité précoce.